Assurance dépendance ou assurance-vie ?

 

L'assurance dépendance n'est pas le seul et unique moyen de s'assurer contre la dépendance. L’assurance-vie offre également une protection contre la perte d'autonomie, cependant sous la forme d'une garantie complémentaire. Mais que choisir ? Quelle assurance dépendance est le meilleur choix contre la dépendance et les conséquences financières et physiques qu’elle entraîne ? Trouvez les caractéristiques spécifiques à chaque contrat dépendance.;

Les caractéristiques des deux assurances

mascot_01_v01Une assurance-vie permet de constituer un patrimoine par le biais de cotisations versées régulièrement. Cet investissement à long terme garantit un versement aux bénéficiaires du contrat, en cas de décès de l’assuré.

Une assurance dépendance protège son assuré en cas de perte d’autonomie physique ou mentale, suscitant une incapacité partielle ou lourde d’accomplir les tâches élémentaires de la vie quotidienne. A travers des versements réguliers, l’assuré, une fois atteint de la dépendance, qu’elle soit partielle ou totale, reçoit un capital fixé ou des prestations définies dans le contrat.

Comparer l’assurance-vie et l’assurance dépendance

Une assurance vie avec option « dépendance » n’est pas une assurance à fonds perdus, vu que l’assuré ou les bénéficiaires désignés récupèrent une partie ou le capital versé en cas de dépendance ou de décès. Si l’assuré devient dépendant, alors il décide si une partie ou l’intégralité des sommes épargnées soient transformées en rente viagère.

Voici les trois clauses dépendance différentes pour l’assurance-vie :

  • Classique : le capital peut être transformé en rente dès que l’état de dépendance est reconnu, sinon il est dédié aux bénéficiaires.
  • A terme : le contrat prévoit une restitution du capital dans une date d’échéance. Si l’assuré est dépendant, alors la somme sera majorée ou doublée et servira de financement pour les dépenses liées à la dépendance. Si la dépendance ne survient pas, alors l’assuré récupère l‘épargne effectuée sous forme de capital ou de rente.
  • Un capital équipement : il y a versement d’une rente en cas de dépendance mais les cotisations doivent être effectuées jusqu’à l’âge de 75 ans. En cas de décès, les bénéficiaires touchent le capital versé, après soustraction des versements de rente réalisés.

Quelle que soit la situation, dans un contrat d’assurance-vie, les versements accumulés ne sont pas perdus. Soit l’assuré revoit son épargne, soit les bénéficiaires. L’assurance-vie avec option dépendance n’est donc pas une assurance à fonds perdus car c’est un produit d’épargne, permettant soit à l’assuré soit aux bénéficiaires de fructifier un capital.

Or, l’option dépendance ne prend dans la plupart des contrats seulement effet en cas de dépendance totale. L’assurance dépendance, elle garantit une rente pour une dépendance partielle ou totale.

Un autre inconvénient de l’option dépendance dans les contrats d’assurance-vie sont les cotisations et les frais de gestion très élevées. Les frais d’arrérage, qui représentent les frais administratifs pour changer le capital en rente, se situent autour de 3 %. L’assuré payera d’autant plus pour une rente dépendance, en moyenne 3 % de plus.

De plus, pour pouvoir souscrire un contrat d’assurance-vie avec option dépendance, il faut être aisé car , afin de recevoir un rente mensuelle de 1000 euros, il faut avoir effectué des cotisations en hauteur de 100 000 euros !

Le contrat assurance dépendance classique et type épargne

Il existe des options pour ne pas cotiser à fonds perdus !

L’assuré peut souscrire un contrat d’assurance dépendance, comportant une clause de réduction. Après un certain temps déterminé, ce dernier arrête de cotiser et reçoit une petite rente en cas de dépendance. Il ne récupère rien, si la dépendance ne survient pas. Or, vu que le contrat est limité, la perte de fonds l’est également.

Certaines sociétés d’assurance offrent des assurances dépendance type épargne. Ayant atteint ses 85 ans, l’assuré décide soit de récupérer son épargne tout en gardant la garantie rente dépendance en cas de perte d’autonomie, soit il double la garantie rente dépendance en investissant l’épargne. En cas de décès, les bénéficiaires désignés récupèrent la somme accumulée.

Donc …

Une assurance dépendance classique peut être une assurance à fonds perdus, cependant elle représente des avantages plus fructueux :

  • L’assuré a des cotisations et des frais d’arrérage plus bas
  • La rente est effectuée en cas de dépendance partielle et totale
  • L’assuré peut bénéficier d’aide informative sur la dépendance, les solutions, le financement et des conseils. La grille nationale AGGIR peut en plus justifier un droit d'allocation personnalisée d'autonomie, un support financier sous forme d'aides publiques.
  • En cas de dépendance, l’assuré peut prétendre à des prestations d’assistance et peut donc s’assurer plus concrètement contre la dépendance et ces répercussions.

 

Découvrez les avantages d'une assurance dépendance par vous-même et tester notre comparateur assurance dépendance gratuit !
teaser_dependance_content_v01